01 janvier 2016

#153 La mesure du temps

Les jours ont cessé de raccourcir. C’est quelque chose qui aide immanquablement à revivre, comme une petite cuillerée de lumière de plus ; ou, plus noblement, comme le soulèvement d’une dalle, imperceptible. C’est aussi comme si l’on s’élevait au cours de sa marche, pour voir un peu plus loin devant soi. Philippe Jaccottet, Ce peu de bruits...   Par la porte entrebâillée de l’an nouveau — bien  plus joli avec son 6 à roulette tout neuf que l’an passé avec son 5 biscornu. Et bissextile avec ça. Nous aurons droit... [Lire la suite]
Posté par la lapenchinoise à 19:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 novembre 2015

#149 Pose-plumes

 
Posté par la lapenchinoise à 20:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
23 septembre 2015

#142 Un, deux, trois...

... parapluies pour envol de microscopiques Mary Poppins, ombrelles pour nonnes d’un couvent bouddhique lilliputien... le premier visiteur qui nous dira ce que sont ces très menues choses gagnera une carte de la Carterie (dont la vitrine vient, enfin, d’être refaite, ainsi que le réassort complet de toutes les nouveautés) et une enveloppe de graines de Mirabilis Jalapa (qu’on trouvera parmi les notules fraîchement ajoutées au billet précédent).
Posté par la lapenchinoise à 14:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
03 août 2014

#104 Les perles qui naissent dans l'abri de la mer

Plus l’objet était petit, plus il semblait susceptible de contenir, sous la forme la plus concentrée, tout le reste. Il plonge dans les profondeurs du passé, mais non pour le ranimer tel qu'il fut et contribuer au renouvellement d'époques mortes. Ce qui guide ce penser est la conviction que s’il est bien vrai que le vivant succombe aux ravages du temps, le processus de décomposition est simultanément processus de cristallisation ; que dans l’abri de la mer – l’élément lui-même non historique auquel doit retomber  tout ce qui... [Lire la suite]
Posté par la lapenchinoise à 23:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 août 2014

#103 Les chants du fil

  L’été m’a finalement déposée devant un grand déballage d’étoffes sublimes. Dans la Zomia du géographe James Scott, la constellation de collines de l’Asie du sud-est intérieure, au milieu des bancs de tribus atomisées, librement différentes, qui composent le peuplement de ce territoire aux contours indécis. Avec les travaux d’aiguille des Miao du Guizhou. Je répertorie, réfléchis, écris. Sans souci majeur. Côté jardin, juillet m’a gratifiée d’une trêve. Un ciel peu radieux, des pluies bienfaisantes. Le troupeau végétal est... [Lire la suite]
Posté par la lapenchinoise à 21:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
12 avril 2013

#36 Ephéméride de printemps

  Notule Mon ciel de fleurs résiste au règne des pluies d’avril.
Posté par la lapenchinoise à 09:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 avril 2013

#33 Ephéméride de printemps

...   ... Notule À peine écloses, les fleurs s’effacent. Écho des pensées de ce jour-là.    
Posté par la lapenchinoise à 08:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 mars 2013

#28 Beautés fragiles

...   Le magnolia fane Le prunus éclot Il neige des fleurs de pruniers Bientôt le temps des cerisiers Il faut que passent ces beautés fragiles Pour que vive chaque printemps Floraisons messagères Menues leçons de détachement À l’ombre bienveillante de nos chers disparus À leur souvenir éternel et paisible ...    
Posté par la lapenchinoise à 07:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 février 2013

#12 De l’étonnement

Lequel, comme chacun le sait plus ou moins, est le sentiment qui motive le philosophe.Lequel aussi doit permettre à celui qui le connait d’avancer au moins d’un petit pas. Notules Photo. En Birmanie, avec Laurence Mouton Au sujet de l'étonnement, et surtout de l'émerveillement, on peut écouter Jean-Claude Ameisen ce jour-ci et tous les samedis matins en général.
Posté par la lapenchinoise à 21:32 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :