Carterie

Les petites créatures de l’Œil Végétal sont nées dans l’épaisseur d’un songe.

En janvier 1860, le naturaliste Henri Mouhot arrive à Angkor. Il est ébahi par les ruines de l’ancienne cité des rois khmers. Il l’est plus encore d’y découvrir les petites créatures qu’il est le premier savant à observer. Il les identifie comme des hybridations spontanées d’insectes et de plantes. Il recueille plusieurs spécimens et consigne dans ses carnets de nombreux dessins et notes.

De retour de son expédition à Bangkok, Henri Mouhot dépêche sa découverte, ainsi que de nombreux autres échantillons, de coquillages d’eau douce notamment, à son correspondant du British Museum. Mais le malheureux homme apprend finalement que sa cargaison sans prix a coulé au large de Singapour dans le naufrage du vapeur des Messageries qui en assurait le transport. Henri Mouhot ne retournera pas à Angkor. Il part explorer le cours du Mékong au nord du Laos, où il succombe de la terrible fièvre de la forêt. Son corps ne sera jamais retrouvé.

Avec toute cette tragédie, personne ne pouvait avoir connaissance de l’extraordinaire découverte de l’hiver 1860. Mais voilà, un siècle et demi plus tard, la malle perdue d’Henri Mouhot a resurgi, et avec elle les petits êtres de la forêt d’Angkor. À l’origine de cette réapparition : l’Œil Végétal, qui, s’il garde entièrement secrètes ses circonstances, œuvre à faire connaître par ses publications le précieux contenu de la malle d’Henri.

Acheter les cartes éditées par l’Œil Végétal, c’est lui permettre de poursuivre son œuvre et de redonner vie aux petites créatures de la malle d’Henri. Adressez par courriel la liste des cartes de votre choix à l’Œil Végétal et vous recevrez les modalités de règlement. Tarifs des cartes (210 x 148 mm, imprimé sur papier recyclé) : 4 € l’unité ; 10 € les 3. Avec enveloppe et port compris. Merci de votre générosité !

Carterie1

Carterie2

Carterie3

Légendes des cartes

1. À la Dame blanche. Ingrédients de l’image : une mante religieuse ; un dahlia ‘Café au lait’ ; un coquelicot albinos ; des pétales de rose flottant sur un réservoir ; une aile de libellule.

2. Talismans et mirabilia. Extrait des carnets de la malle d’Henri

3. Spécimen d’Amantine et carnet de notes provenant de la malle d’Henri

4. Rite de naissance chez les Orchis. Extrait des carnets de la malle d’Henri. Ingrédients de l’image : un kimono taillé dans les ombres de l’été au jardin ; une passiflore ; un œuf d’iris ; une hutte de pétales ; une dame Orchis vêtue d’iris des jardins et masquée de Lunaria.

5. Dent de lion, dent de lune. Gainée d’un bouton de magnolia, couverte d’une mantille de fleur de plantain, coiffée d’une brunelle, une dame Grand Capricorne essaie d’empêcher le bouquet plumeux des akènes du pissenlit de s’envoler au vent de la lune.

6. La Dame de Cœur à la capselle. Ingrédients de l’image : une Amantine coquelicot, soit une hybridation spontanée d’un orthoptère Mantis et de fleurs de Papaver rhoeas ; les tige et siliques en forme de cœur d’une capselle (Capsella bursa pastoris) ; un couple de poissons pilotes issus des boutons floraux d’une impatiente (Impatiens balfourii) ; des ombres de l’été ; des feuilles de cahier ligné ; un morceau de papier votif chinois.

7. Papillonnerie. Ingrédients de l’image : un vieux Sphinx à la cape ; des sphères de carottes sauvages ; un précis de grammaire ; l’imprimé fleuri d’une garde ; une ombre furtive.

8. Amantines coquelicot en promenade et dictionnaire français-latin provenant de la malle d’Henri

9. Immortelle chevauchant les nuées. Ingrédients de l’image : un lépidoptère inconnu vêtu de tutus d’akènes variés ; des boules de scabieuse ; une sphère d’akène de scorsonère ; une vrille des jardins de l’évêché d’Albi ; des capsules de coquelicot utilisées comme urnes à rosée.

10. La fête des ballons chez les Sphinx. Extrait des carnets de la malle d’Henri. Ingrédients de l’image : un sphinx ; une fleur d’ornithogale ; une vrille des jardins de l’évêché d’Albi ; un akène d’amour en cage.

11. Apprentissage de l’oisiveté chez les Sphinx. Extrait des carnets de la malle d’Henri. Ingrédients de l’image : un Sphinx colibri coiffé d’une fleur d’Allium scorodoprasum perché sur une knautie ; un Sphinx portant des boucles d’Allium oleraceum et une cape d’hibiscus des marais juché sur une fleur d’Allium scorodoprasum ; des squelettes de vergerettes ; une page d’album chinois.

12. Sphinx au cerf-volant. Extrait des carnets de la malle d’Henri. Ingrédients de l’image : un Sphinx perché sur une fleur d’Allium giganteus empilée sur celle d’un cardère ; un akène de volubilis ; des feuilles de mûrier de Chine ; des baies d’arbre aux faisans.

13. Sphinx. Extrait des carnets de la malle d’Henri. Ingrédients de l’image : un jeune Sphinx botté ; un vieux Sphinx à la canne ; un Sphinx en vol ; une page d’album chinois ; une illustration de jeu de croquet.

14. La fête des ballons chez les Sphinx. Extrait des carnets de la malle d’Henri. Ingrédients de l’image : des Sphinx ; des akènes de nigelles de Damas ; des fleurs d’ornithogale.

15. Amantine en voyage. Ingrédients de l’image : la nacelle est une silique de Lunaria annua, le ballon un akène de Physalis alkekengi ; la ficelle vient du tiroir de la cuisine ; la mante est vêtue d'un tutu de fleur d'Albizia julibrissin. Son caraco est taillé dans la fleur du narcisse Zaïde. Elle est coiffée d'un diadème d'étamines d'Hypericum perforatum; Le mur et ses graphs sont peut-être encore visibles dans le quartier du Born à Barcelone.

16. La fête des lampions chez les Amantines. Extrait des carnets de la malle d’Henri. Ingrédients de l’image : une Amantine papillon portant un rameau de magnolia en fleur ; un géranium luisant et des boutons de fleurs de scorsonère ; un couple de poissons pilotes issus des boutons floraux d’une impatiente ; des prunus en fleur ; une toile d’araignée.

17. Stockage de la rosée chez les Immortelles. Extrait des carnets de la malle d’Henri.

17. Cueillette des gouttes sur les pièges à rosée chez les Immortelles. Extrait des carnets de la malle d’Henri.

19. Papier charme avec Amantine

20. Travaux de dames