29 octobre 2015

#146 La grammaire vagabonde

  Les feuilles quittent le ciel Il coule de l’or et le jardin se défait Fanes affalées Fards barbouillés sur les matins mouillés S’il fallait choisir entre le mire-fleur et le mire-feuille, je serais bien embarrassée. Apparition. Disparition. Le printemps et l’automne bouleversent mon cœur d’artichaut avec la même intensité et font monter les images, les mots, les pensées japonaises. À propos de mots, je referme un livre délectable – doublement car cadeau amical. Un crapahut en 150 pages au pays des merveilles... [Lire la suite]
Posté par la lapenchinoise à 20:43 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

06 mai 2015

#135 Puc-puggy, le chasseur de fleurs

John Bartram est fermier et quaker. En 1729, il s’établit en Pennsylvanie, aux abords de Philadelphie. John a une inclination pour l’histoire naturelle, collectionne les plantes américaines, qu’il recueille au cours d’expéditions personnelles, acclimate les semences venues de l’Ancien Monde. La ferme Bartram s’est taillée un petit renom de pépinière jusqu’en Europe. Au début du XVIIIe siècle, l’Amérique du nord est à la mode. John fournit les savants de la botanique comme Linné, et les grands propriétaires d’Angleterre, qui... [Lire la suite]
Posté par la lapenchinoise à 08:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 mai 2015

#134 La mécanique du hasard

On dirait que tout doit réussir au jeune aristocrate prussien Alexandre von Humbolt (1769-1859) quand il s’installe à Paris en 1797 : il n’a pas 30 ans, il est bien né, il est riche, il est séduisant. Il est en outre un puits de science charismatique qui a déjà rencontré la crème de l’Europe savante. Et voilà que... vous savez bien, quand on remet les clefs à sa concierge, on échange toujours quelques mots aimables avec elle. C’est dans ces circonstances que, plusieurs fois, j’ai rencontré un jeune homme porteur d’une boîte... [Lire la suite]
Posté par la lapenchinoise à 08:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 avril 2015

#127 La passagère du Surinam

En juin 1699, Anna Maria Sibylla Merian quitte Amsterdam en compagnie de sa plus jeune fille, Dorothea, pour explorer les pages du livre de la Terre à l’autre bout du monde. Elle a 52 ans. Une passion pour la vie des insectes et des plantes. Le Surinam est sa destination. Pour l’atteindre, elle a vendu sa collection de naturalia, des insectes collectés depuis son adolescence en Allemagne, et la plupart de ses peintures. Et laissé derrière elle le réseau des relations amsterdamoises. Fille d’un graveur de Francfort-sur-le-Main,... [Lire la suite]
Posté par la lapenchinoise à 19:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 octobre 2013

#54 Les orgueilleuses

Courtisane au sein dur, à l'œil opaque et brun S'ouvrant avec lenteur comme celui d'un bœuf, Ton grand torse reluit ainsi qu'un marbre neuf. Fleur grasse et riche, autour de toi ne flotte aucun Arôme, et la beauté sereine de ton corps Déroule, mate, ses impeccables accords. Tu ne sens même pas la chair, ce goût qu'au moins Exhalent celles-là qui vont fanant les foins, Et tu trônes, Idole insensible à l'encens. - Ainsi le Dahlia, roi vêtu de splendeur, Élève sans orgueil sa tête sans odeur, Irritant au milieu des jasmins agaçants... [Lire la suite]
Posté par la lapenchinoise à 13:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 janvier 2013

#9 Bonhomme de neige

Ma terre de Quercy d’adoption est restée pendant quatre jours sous la neige. D’ordinaire, je consacre l’événement – et le confinement sur mes terres imposé par la météo – par la confection de femmes de neige. Des fées d’hiver. Mais la dernière neige est si lourde qu’elle interdit ne serait-ce qu’un nain de neige. Même les boules de neige sont impossibles. Trop compactes. Dures comme de la glace. Des balles de neige. De dépit, j’avais entrepris des petits bricolages virtuels et météorologiques avec les morceaux de ciel de papier des... [Lire la suite]
Posté par la lapenchinoise à 21:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,