02 décembre 2013

#66 La malle d’Henri — Épisode 6

Dans la province qui a conservé le même nom et qui est située à l'est du grand lac Tonli-Sap, vers le quatorzième degré de latitude et le cent deuxième de longitude à l'orient de Paris, se trouvent des ruines si imposantes, fruit d'un travail tellement prodigieux, qu'à leur aspect on est saisi de la plus profonde admiration, et que l'on se demande ce qu'est devenu le peuple puissant, civilisé et éclairé, auquel on pourrait attribuer ces œuvres gigantesques. Henri Mouhot La malle d’Henri... Vous vous demandez ce que devient ce... [Lire la suite]
Posté par la lapenchinoise à 16:15 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

10 novembre 2013

#62 Recordless Company

Seule, je ne peux l’être — Car des Multitudes  — me rendent visite  — Compagnie non Archivée  — Qui se rit des Clés  — Ils n’ont ni Robes, ni Noms  — Ni Calendriers  — ni Contrées  — Mais leur Foyer est universel Comme celui des Gnomes  — On peut savoir, quand ils arrivent grâce au Courrier intérieur — On ne peut savoir —quand ils partent — Puisque jamais ils ne s’en vont — Emily Dickinson, Poésies complètes, 1862. Traduction Françoise Delphy Notules Quand j’ai publié ces images du toit... [Lire la suite]
Posté par la lapenchinoise à 16:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
03 octobre 2013

#52 Les paupières du jour

  (...) Chaque matin, juste avant le lever du soleil, deux jeunes filles du Pavillon des Grâces viennent à la chambre de l’Empereur. Le Fils du Ciel dort encore. Elles écartent les trois rideaux qui sont la paupière du repos, la paupière des rêves et la paupière de l’oubli. Elles ouvrent la fenêtre en grand. Elles déroulent une bannière de cette étoffe imprononçable, encore teintée de nuit, et brodée sur toute sa surface du signe de l’année en cours : tigre, dragon, buffle, singe... Cette bannière, interposée entre la... [Lire la suite]
Posté par la lapenchinoise à 12:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
21 septembre 2013

#51 La malle d’Henri — Épisode 5

L’étude de la terre a ses jouissances que peuvent seuls apprécier ceux qui les ont savourées, et nous avouons sincèrement que nous n’avons jamais été plus heureux qu’au sein de cette belle et grandiose nature tropicale, au milieu de ces forêts, dont la voix des animaux sauvages et le chant des oiseaux troublent seuls le solennel silence. Henri Mouhot   Assurément, les plus fervents lecteurs de La malle d’Henri se seront lassés. Depuis le temps que cette histoire attend sa suite et croupit quelque part au fil des pages de ce... [Lire la suite]
Posté par la lapenchinoise à 16:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
06 mai 2013

#40 La malle d’Henri — Épisode 4

Chers lecteurs, Croyez bien que je suis sincèrement désolée d’avoir du différer la publication de ce nouvel épisode. Voici près d’une semaine que je suis de retour de l’équipée thaïlandaise. Mais j’ai aussi la responsabilité d’un jardin que j’ai dû quitter précipitamment en pleine période profuse. Il m’a certes fallu mettre de l’ordre dans mes notes et dans mes pensées, mais encore plus dans les hordes échevelées des carottes sauvages. C’est totalement de ma faute d’ailleurs. Chaque année, je ne peux me résoudre à éradiquer... [Lire la suite]
Posté par la lapenchinoise à 14:13 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
21 avril 2013

#38 La malle d’Henri — Épisode 3

  Pfff… Chers lecteurs de l’histoire de la malle d’Henri Mouhot, j’ai bien cru que je ne parviendrai jamais à mettre en ligne à temps ce nouvel épisode. Il s’est passé ces jours derniers tant de choses étranges . J’ai du quitter précipitamment mon jardin tandis que se préparait l’explosion végétale d’avril. En priant pour que les iris, les lilas et la pivoine arbustive (je lui ai compté sept boutons floraux cette année) ne passent pas tout à fait d’ici mon retour. Pris un avion pour Barcelone. Où j’ai retrouvé sur le parvis... [Lire la suite]
Posté par la lapenchinoise à 16:55 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

12 avril 2013

#37 La malle d’Henri — Épisode 2

Vous attendiez tous la suite de l’histoire de la malle d’Henri. La voici. Nous avions quitté ce pauvre Henri Mouhot dans le désespoir d’avoir perdu ses insectes collectés dans la forêt d’Angkor. Et bien avant de reprendre le cours de l’histoire, je reproduis un document attestant d’un fameux rebondissement. C’est une lettre rédigée en anglais. Henri s’exprimait parfaitement dans cette langue. Il avait d’ailleurs épousé une Anglaise. Et n’oublions pas qu’il effectuait ses explorations sous le parrainage de la Royal Geographical... [Lire la suite]
Posté par la lapenchinoise à 10:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
06 avril 2013

#35 La malle d’Henri — Épisode 1

Une pause dans l'éphéméride des fleurs de mon jardin. Car j'ai à vous raconter une histoire étonnante. Il y a longtemps que j'attends ce moment. C'est une histoire de jardin chimérique, rapidement évoquée dans le préambule de ce billet. La voici. Comme elle est un peu longue, je l'ai fractionnée en épisodes. Tout le monde a plus ou moins entendu parler du site d’Angkor au Cambodge, la capitale médiévale de l’empire khmer. Bien peu de gens connaissent celui qui a révélé à l’Europe du 19ème siècle ce trésor de pierre que la forêt,... [Lire la suite]
Posté par la lapenchinoise à 12:44 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
27 mars 2013

#26 Une Durga de jardin

Dans le grand règne des giboulées de mars, le jardin entre dans le printemps au triple galop. C’était à prévoir. Le végétal a puisé dans cet hiver d’eau une vigueur sans pareille. Quelques jours seulement se sont écoulés depuis les timides inductions florales des pruniers de la haie. Et voilà que tout met des feuilles et des fleurs dans la collusion de mars et d’avril. Car ma terre de Quercy a le privilège de connaître la douceur qui n’a pas encore atteint le nord de la Loire. Il y a autant de printemps qu’il y a d’années. C’est une... [Lire la suite]
Posté par la lapenchinoise à 08:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 mars 2013

#20 Nœud vaudou

... Il ne faut pas que passe le front froid. Il ne doit pas pénétrer dans les terres de Quercy. Le magnolia est en train de s’épanouir. Douze mois d’attente pour une semaine de beauté fragile. Et le froid brûlerait cette beauté-là ?! Ah non alors ! Le vent d’autan nous a privé d’automne en séchant sur pied toutes ses couleurs. Pas question de se faire souffler le printemps par un front froid à la presque mi-mars... Une petite prière pour faire barrage. J’invoque la tempérance des fées d’hiver. Le printemps est dans moins... [Lire la suite]
Posté par la lapenchinoise à 21:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,