13-11-11, Il automne

Je les ai vus se défaire et partir comme un troupeau apeuré. Les nuages, les lourds nuages de la veille sont allés se perdre dans le ciel immense. Les feuilles d’or du mûrier en rient encore. Pensée à épingler sur un jour de pluie obstinée.